Portrait d’entrepreneur : Marc-André, fondateur de Maillon Vert

Portrait d’entrepreneur souhaite mettre en lumière des entrepreneurs inspirants, cachés dans l’ombre, en allant à leur rencontre et en leur posant des questions sur leur parcours, leur cheminement et obstacles.

Cette fois-ci, nous rencontrons un pharmacien qui a décidé de changer le monde des pharmacies et les éduquer au développement durable!
Entrepreneur dans l’âme, il nous livre son histoire avec humilité et générosité, son parcours et ses conseils.
Sans plus tard, voici le portrait de Marc-André, fondateur de Maillon Vert.

Portrait d'entrepreneur - Marc-André Mailhot | K-RIBOUBonjour Marc-André, peux-tu te présenter?

Bonjour, je suis entrepreneur sur le tard, d’abord pharmacien. Je me suis découvert une passion pour à la fois le développement durable et l’entrepreneuriat.

Je me considère souvent comme un optimiste réaliste, c’est-à-dire que j’aime avoir des rêves, une vision, mais je sais que ça ne suffit pas si je ne fais rien avec.
Y a rien que je déteste plus qu’une bonne idée restant une bonne idée. Et malheureusement, cela arrive trop souvent dans le milieu du développement durable.

Quel est ton parcours d’entrepreneur?

Je faisais du remplacement dans les pharmacies, j’ai travaillé dans environ 150 pharmacies en tant que pharmacien.

Le métier me plaisait beaucoup. J’avais des horaires flexibles, je détestais la routine et avais besoin de défis. Ce métier m’offrait ce dynamisme. C’était une forme “d’intrapreneuriat” finalement. D’ailleurs, si je n’avais pas travaillé dans ce métier, je pense que je n’aurais sûrement jamais été entrepreneur.

J’aime beaucoup voyager, j’ai tendance à faire du “backpacking”.

Un jour, alors que j’allais dans un hôtel, je me suis rendu compte que ces derniers faisant bien trop de gaspillage.
J’ai tout de suite imaginé une série de moyens pour qu’ils économisent plus d’argent, améliorent leur image vis-à-vis de la clientèle, contribuent à l’environnement… Je réinventais l’hôtel dans lequel j’étais.
Et là, je me suis dit : je devrais être conseiller en développement durable pour les hôtels!

Puis m’est venue une réflexion : tout ce que je suis en train de penser pour eux, je pourrais l’appliquer en pharmacie! Comme je connais la pharmacie sur le bout des doigts, je pourrais créer plus d’impact.
C’est dans ce créneau que je me suis enligné.

En pharmacie, personne ne parlait de développement durable.
Je trouvais ça curieux, nous avons une mission envers le bien-être et pourtant nous ne considérons pas cet aspect. Par de meilleures pratiques, nous répondrions mieux à notre mission et aurions de nouvelles opportunités commerciales.

J’ai donc fondé Maillon Vert en 2012!
Maillon Vert vise à créer un modèle de pharmacies plus performantes, à la fois au niveau environnemental, social et économique.

Notre équipe intègre les meilleures pratiques d’affaires en développement durable dans les pharmacies.
On a identifié 15 grandes actions qu’on peut implémenter en pharmacie, qui vont de de l’optimisation des transports à l’amélioration de l’implication communautaire, en passant par la gestion  des matières résiduelles et l’offre de produits écoresponsables.

Portrait d'entrepreneur - Marc-André Mailhot | K-RIBOUQuelles difficultés majeures as-tu rencontrées durant le démarrage de ton entreprise?

Un des plus grands défis dans mon cas, c’était de m’engager dans toutes mes décisions, seul.
Comme j’étais dans le milieu de l’innovation, il fallait que je prenne des décisions et les assume de A à Z. C’est tellement difficile!
Quand tu nages dans un océan de possibilités et de directions, il faut que tu en prennes une et que tu assumes.

J’avais beaucoup de difficultés à prendre des décisions, j’avançais à petits pas alors que je devais courir.
Ça a alors pris 3 ans avant qu’on se mette à commercialiser, ce qui est selon moi beaucoup trop long.

Je me suis souvent dit qu’il faudrait que je trouve un partenaire!
Au moins, avec un partenaire, à deux nous pouvons valider une décision. Et personne n’est aussi engagé dans son projet qu’un partenaire.
Dans tous les cas, je trouve primordial d’avoir un bon réseau, un coach, un mentor ou simplement d’autres entrepreneurs à qui jaser.

Aujourd’hui, quels sont tes objectifs et quel défi rencontres-tu pour les atteindre?

En tant qu’entrepreneur, je souhaite me dégager le plus possible de l’opérationnel pour me concentrer sur le développement d’affaires, l’aspect stratégique de Maillon Vert.
J’ai une équipe de confiance à qui je peux déléguer, et je dois le faire d’autant plus étant donné notre croissance.

C’est pourquoi nous recrutons une nouvelle personne à notre équipe.
Je crois sincèrement que l’équipe est l’atout le plus important d’une entreprise, alors l’objectif pour nous est de trouver la perle rare!

Qu’est-ce qui t’inspire dans la vie? Fais en sorte de t’aider à garder un équilibre de vie?

(Rire) J’ai su la semaine dernière que ma conjointe et moi, après 5 longues années d’attente, allions enfin chercher notre enfant en Thaïlande! Je ne sais pas si cela va contribuer à mon équilibre de vie, mais c’est certainement une source d’inspiration et de bonheur pour moi.

Pour garder un équilibre de vie, je m’accorde du temps pour être avec la famille, les amis.

Avant de devenir un entrepreneur, on pouvait considérer que j’avais un équilibre “parfait” selon la norme nord-américaine. Je vous ferais un dessin, vous verriez à quel point il l’était. Cependant, ce mode de vie ne contribuait pas suffisamment à mon sentiment d’accomplissement…

En phase de démarrage et croissance, c’est difficile de garder un bon équilibre, mais au moins je me sens véritablement accompli.

Quel est le meilleur conseil qu’on t’ait donné?Marc-André Mailhot

Holà! J’ai reçu plein de bons conseils durant ma vie, dont je suis très reconnaissant.
J’ai pu avoir ces conseils durant une conférence, une discussion, un article, un livre audio, un réseautage, mon coach, mes proches…
On peut dire que je suis avide de conseils.

Un des conseils qui me reste tout le temps en tête : j’étais face à un coach, et parlais de ma vision de Maillon Vert, puis il m’a questionné ainsi :

“ Toi, qu’est ce que tu te vois faire dans ton entreprise au quotidien, une fois qu’elle aura eu sa croissance? ”

C’est une bonne question, car en tant qu’entrepreneur, on touche à tout, on met tous les chapeaux. Et l’affaire c’est qu’en développement, tu devrais agir pour qu’à terme, tu fasses ce que t’as envie de faire, ce qui te tente.
Veux-tu être dans la production? Le développement des affaires? Gérer les partenariats? Gérer l’aspect technique?

Se poser cette question est très importante selon moi, si on veut véritablement s’accomplir à travers son projet d’entreprise.

Merci beaucoup à Marc-André pour le temps accordé à notre série de Portraits d’Entrepreneurs.

Si tu veux en découvrir un peu plus sur Maillon Vert, visite le site web ou leur page Facebook. Tu peux aussi suivre Maillon Vert sur Twitter avec @maillonvert ou Marc-André avec @mamailhot.

Comme indiqué dans l’article, ils recherchent un nouveau membre pour l’équipe, ça pourrait être toi, qui sait?

Pose tes questions en commentaires, Marc-André y répondra.
À très vite pour un autre entrepreneur inspirant.

À propos de Alexandre (K-RIBOU)

Fondateur de la communauté K-RIBOU depuis 2014, j'oeuvre à connecter les humains ensemble autour d'initiatives sociales, d'un entrepreneuriat plus centré sur l'humain. La communauté K-RIBOU vise à proposer le meilleur de l'entrepreneuriat, tant au niveau de son calendrier d'événements que des ressources disponibles sur son blogue.

Laisser un commentaire