Comment garder le cap pour mettre en place sereinement ses projets – partie 2

T’es rendu où, exactement ?

Maintenant que tu ne confonds plus l’action de l’agitation, il est temps d’aligner tes actions en vue de ton but. Pour cela, afin d’éviter de perdre ton énergie, il est important de bien savoir se situer. J’aime beaucoup poser la question ainsi : montre-moi où t’es rendu.

Je veux dire : es-tu capable de me montrer là où t’en es, de ton fameux projet ? Dans ce que tu souhaites mettre en place ?

J’ai bien dit : me montrer.

Pas commencer à m’expliquer tout un tas de trucs épars. Simplement, en un coup d’oeil, me montrer la carte de ton projet et là où tu en es présentement. Rapidement, avec évidence.

Parce que le parcours d‘un travailleur autonome n’a rien d’un voyage organisé. Souvent les trajectoires prévues dévient, souvent le doute s’installe et on perd le nord. On se met alors à naviguer à vue pendant un moment, avant de, quand c’est le cas, redresser la barre. Or, un bon navigateur fait régulièrement le point, pour se positionner sur son trajet. Je propose à ce propos plusieurs pistes dans cette vidéo.

Le meilleur moyen pour éviter l’anxiété c’est de prendre de ses deux mains la carte de son projet. C’est-à-dire que tu as besoin d’un cahier pour tracer des lignes de temps, faire du mindmapping, ce qui te plaira, peu importe. Du moment que tu puisse en un coup d’oeil revenir à l’essence de ton projet et que tu puisse te situer par rapport à lui.

C’est très facile de s’emporter dans sa tête et d’avoir un petit hamster qui fait tourner en boucle les angoisses. Il y a toujours tellement de ce “trop” qui reste à faire.

Par contre, un planning bien organisé à portée de main te ramènera dans la réalité. Si tu es en retard, au moins peux-tu rapidement te repositionner. Depuis que je fais cela, j’ai même remarqué que souvent j’étais en avance dans mon agenda !

Alors cesse de faire tourner pour rien ton cerveau, achète-toi un cahier ou un grand tableau. Régulièrement pose-toi devant et tu avancera plus vite et sans inquiétudes inutiles !

 

Dans la prochaine partie nous verrons l’importance de se soustraire des distractions que nous nous créons et qui nous éloignent du but.

 

Êtes-vous prêt pour la prochaine question ?

Comment réagissez-vous, comment vous sentez-vous présentement ?

J’ai hâte de lire vos commentaires !

 

Comment garder le cap pour mettre en place sereinement ses projets – 7 questions confrontantes de Benoît Dhennin.

« Mon but est de vous permettre de poser un regard nouveau sur votre manière de travailler et de construire vos projets. Je vous ici pose 7 questions à se poser régulièrement, pour faire le point et baser ses démarches sur une base solide, efficace sur le long terme.

Je souhaite ainsi vous confronter quelque peu, bien gentiment, avec bienveillance.
Car “l’important n’est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir.” (Bernard Werber)

Je souhaite ainsi vous aider à manifester vos projets, que vos élans du coeur se concrétisent facilement et sainement.

D’ici là, visitez mon site web !

Avec coeur,
Benoît Dhennin »

À propos de Benoit Dhennin

Créatif aux multiples facettes, Benoît Dhennin aide les gens à réaliser les projets qui leur tiennent à coeur. Il a pour cela créé Vivre son Corps en Conscience où l’alliance des techniques de coaching et de thérapies complémentaires, permet de se dépasser sereinement pour mieux manifester son authenticité. | Site web : vivresoncorpsenconscience.com

2 commentaires

  • GEIRNAERT dit :

    Ben malheureusement (ou heureusement selon le point de vue) vous avez raison!!
    Le problème (ou pas) c’est de tout remettre en route dans le bon sens………….wahouh sacré challenge
    En tout cas merci pour l’avertissement… »ne pas se tromper de combat »
    Thierry « un cousin français »

    • Merci Thierry pour ce commentaire ! Ce n’est pas toujours confortable de s’arrêter et de se demander où l’on est… mais ça aide ensuite à avancer plus efficacement ! Aussi : n’ai pas peur de te tromper de chemin. Face à trop d’hésitations il vaut mieux trancher et se mettre en action dans la réalité. Si ce n’était pas la bonne route, peu importe tu trouveras ensuite le moyen de regagner le chemin qui t’es dû !
      Salut Thierry et bonne route !

Laisser un commentaire