Comment garder le cap pour mettre en place sereinement ses projets – partie 1

Être travailleur autonome ou tout simplement travailler seul de son côté à réaliser ses projets, c’est souvent manquer de repères et s’en construire tardivement, sur le tas. Ce n’est qu’avec les années que l’on réalise tous les détours et toutes les peines inutiles.

Pour vous soutenir dans vos démarches, je vous pose 7 questions confrontantes, voici la première ! Êtes vous prêt ?!

 

  1. Première question : Passes-tu vraiment à l’action ?

Car l’action peut déguiser une simple agitation. Agir par réaction ou sans fondement, pour se donner l’illusion d’avancer, j’appelle cela de l’agitation. Ça mène à pelleter laborieusement du vent.

Entre agitation et action, la nuance est de taille.

Par ton agitation tu finis par creuser un trou en dessous de tes pieds, et tôt ou tard tu finiras par y tomber. En d’autres termes, l’agitation mène au burnout, te fais passer à côté de l’essentiel en te tenant occupé sur des priorités en réalité secondaires.

C’est bien différent de l’action. L’action, c’est-à-dire le fait de poser des actes. Les actes adéquats, centrés, posés au moment opportun et inscrits dans une logique d’ensemble. Ça fonctionne de pair avec le lâcher-prise, on pourra y revenir.

En général, on s’agite. Pour se croire occupé, pour avoir l’air important, pour se justifier à ses propres yeux et à ceux des autres.

Pourquoi ?

Parce qu’on n’est pas à l’aise avec le vide, tout simplement. On veut tout contrôler aussi. Et puis on crée une exaltation, on se sent ainsi vivre, on veut se faire croire que plus on en fait plus on a de résultats…

Repérez bien chez vous cette croyance (fausse) : plus j’en fais plus, ça donne quelque chose.

Alors que les résultats viennent d’efforts concertés et judicieusement posés. D’actions certes enthousiasmantes et joyeuses, mais aussi sereines. De temps d’arrêt. De vacances où l’on fait vraiment le vide.

Un bon truc pour savoir si vous brassez du vide ou bien si vous construisez : vérifiez le sentiment d’utilité et de satisfaction que cela vous apporte sur du moyen terme.

Avec l’agitation on s’épuise, avec l’action on peut même gagner en énergie.

Alors go ! Place aux tâches importantes et prioritaires, fini de s’acharner sur celles peu importantes.

 

Prochaine étape : savoir se situer !

 

Comment garder le cap pour mettre en place sereinement ses projets – 7 questions confrontantes de Benoît Dhennin.

« Mon but est de vous permettre de poser un regard nouveau sur votre manière de travailler et de construire vos projets. Je vous ici pose 7 questions à se poser régulièrement, pour faire le point et baser ses démarches sur une base solide, efficace sur le long terme.

Je souhaite ainsi vous confronter quelque peu, bien gentiment, avec bienveillance.
Car “l’important n’est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir.” (Bernard Werber)

Je souhaite ainsi vous aider à manifester vos projets, que vos élans du coeur se concrétisent facilement et sainement.

D’ici là, visitez mon site web !

Avec coeur,
Benoît Dhennin »

À propos de Benoit Dhennin

Créatif aux multiples facettes, Benoît Dhennin aide les gens à réaliser les projets qui leur tiennent à coeur. Il a pour cela créé Vivre son Corps en Conscience où l’alliance des techniques de coaching et de thérapies complémentaires, permet de se dépasser sereinement pour mieux manifester son authenticité. | Site web : vivresoncorpsenconscience.com

Laisser un commentaire