Entrevue avec Claude Ananou, maître d’enseignement

Claude Ananou enseigne au HEC depuis plus de 12 ans. Ancien maître de conférences associé à l’Université de Bourgogne, il a également enseigné à l’École supérieure de commerce de Troyes. Titulaire d’un MBA, d’un D.E.S.S. en gestion du patrimoine privé et d’un certificat en marketing de HEC Montréal, ainsi que d’un B. Sc et d’une licence en droit de l’Université de Montréal, Claude Ananou est membre du Barreau du Québec depuis 1980.

Cette entrevue a été réalisée par Nathalie Turbide et a été initalement publié sur son site Un travail à soi.

Claude Ananou - photo prise par Nathalie Turbide

Photographié par Nathalie Turbide, photographe du collectif K ribou

 

Ses champs d’intérêt portent sur l’entrepreneurship, en particulier sur les occasions d’affaires, la culture entrepreneuriale et la relève dans les entreprises familiales. Également coauteur avec Louis Jacques Filion du livre De l’intuition au projet d’entreprise, il est le fondateur et propriétaire d’une dizaine d’entreprises, tant en France, aux Antilles qu’au Canada.

Entrevue libre

Cette semaine, ma curiosité s’est portée vers l’enseignement de cet art, cette discipline et cette belle folie qu’est le lancement, tête première, dans la fantastique aventure de l’entrepreneuriat.

Fin décembre, à quelques heures de Noël, et me voici dans les couloirs lumineux du HEC. Je l’ignore, mais je m’apprête à rencontrer un personnage passionné et fort passionnant. Je me sens d’ailleurs encore transportée par le mouvement intérieur positif qu’a généré cette entrevue avec M. Claude Ananou, Maître d’enseignement au HEC Montréal. Effervescence et foisonnement de questionnement en cours.
M. Ananou raconte que sa lignée familiale remonte jusqu’à 2500 ans d’entrepreneuriat! Des siècles de liberté d’esprit. Pour M. Ananou, être entrepreneur représente avant tout un état d’esprit et une manière d’être. Vous croyez qu’un bon plan d’affaires vous assurera la réussite? M. Ananou fait plutôt le pari qu’un cheminement introspectif est la base d’une entreprise en santé et bien ancrée. Ce pédagogue d’expérience semble intarissable d’anecdotes joliment racontées démontrant l’importance du « plongeon intérieur » dans une démarche sérieuse visant à devenir des entrepreneurs prospères et heureux.

 

La vision patchwork

«  Être en affaire, c’est bien avant tout Être » , dit M Ananou. En ce sens, le symbole de la courtepointe apporte « une vue d’ensemble sur la représentation de nous-mêmes, de ce qui nous rend uniques et nous différencie des autres ». Notre courtepointe représente ce qui nous construit. Notre histoire, nos valeurs profondes, nos motivations, nos croyances, nos forces et faiblesses. Aussi, selon Claude Ananou, ces questionnements concernant «  qui nous-sommes »  sont au coeur de la réussite en affaire. De plus, ce montage personnalisé de nos particularités est une oeuvre vivante qui se transforme et se module à l’infini. Aussi, il est de bon conseil de « faire rigoureusement l’étude de notre patchwork une fois l’an » .
Quel étonnement de découvrir cette approche pédagogique orientée vers la connaissance de soi! Et quel plaisir d’entendre des récits aussi motivants qu’optimismes et en même temps collés à la réalité. Des récits où l’entrepreneur est l’héroïne et où le pouvoir personnel prend tout son sens. Mais par où commencer cette réflexion salutaire? M. Ananou nous propose quelques pistes.

 

Six sensibilités à démystifier avant d’entreprendre

1- Votre situation financière peut être soumise à des variations quelques fois imprévues. Vos habitudes de consommation en seront bouleversées et votre mode vie par le fait même. Êtes-vous prêt à vivre ces changements sans vous sentir dépréciés ou trop insécures?
2- La décision de vous « lancer en affaire » affecte également votre entourage et plus particulièrement votre famille. Obtenez-vous le soutien de vos proches? Les compromis exigés seront-ils source de conflits? Il serait sage d’y réfléchir à l’avance.
3- Le temps nécessaire à la mise sur pied de votre entreprise est incertain. Vos conditions vous permettent-elles de prendre le temps de persévérer et vous permettre d’atteindre vos objectifs?
4- Quel est votre état de santé physique et mentale? Se lancer en affaires, c’est aussi travailler dur, de longues heures et faire face aux multiples stress, faire face à l’inconnu.
5- Le regard des autres sur votre décision de partir en affaire est parfois rempli d’incompréhension, d’insécurité, de doutes et autres mauvais jugements. Êtes-vous préparé à y faire face avec confiance?
6- La peur de l’échec paralyse. À quel point êtes-vous affecté par le doute en vos capacités personnelles à mener à bien un projet?
Selon M. Ananou, « Regarder profondément en soi même en étant au clair avec la valse de nos priorités ressemble à l’esprit du Samouraï » : Embrasser la liberté et abandonner nos peurs en pleine conscience de qui nous sommes.
De mon point de vue, être entrepreneur apporte beaucoup de liberté et laisse place à une grande créativité.
 « Entreprendre c’est comprendre notre sensibilité à la perte » .

À propos de Nathalie Turbide

Photographe enjouée et inspirée. Avant tout chose, votre parcours me captivera. Votre entreprise, vos aspirations et les projets qui vous habitent, voilà ce qui m’interpelle. Je propose des photographies croquées sur le vif, des portraits au naturel et en toute spontanéité. D’une présence sincère, je traduis votre histoire entrepreneuriale en images, et m’applique à mettre en valeur ce que vous offrez de meilleur.

Laisser un commentaire